Lycée François Truffaut

Lycée François Truffaut

Rue Georges Pompidou - 91070 Bondoufle

Accueil > Formation > Français > Danser "Madame Bovary" de Flaubert

Danser "Madame Bovary" de Flaubert

Publié le 5 septembre 2018 par le Webmaster

Mettre le texte en mouvement : des mots aux pas. Quelles phrases pour le corps ?

Deux élèves ont chorégraphié un extrait de "Madame Bovary" de Gustave Flaubert.

Ce projet est réalisé par Louana Gablin (1ère stmg3) dans le rôle de Rodolphe, et Chloé Florès (2nde11) dans le rôle d’Emma.

La chorégraphie



L’extrait chorégraphié (Partie 3, chap. 8).

Rodolphe a abandonné Emma alors que les deux amants avaient projeté de s’enfuir ensemble. Quelques années plus tard, criblée de dettes, Emma va trouver celui qui l’avait d’abord séduite pour ensuite la laisser tomber afin de lui demander de l’aider financièrement ... C’est à la fois une ultime humiliation pour Emma, et son "dernier espoir"...

Pour relire le texte :
https://padlet.com/lalexisotvas/dansermadamebovaryextrait

Chloé nous explique les choix effectués pour leur performance.

La musique

"Experience" de Ludovico Einaudi.

« Nous avons choisi une musique ayant différentes tonalités pour accompagner les différents changements d’humeur des personnages dans le passage. Au début, la musique est assez calme puisque Rodolphe et Emma ne sont pas encore confrontés l’un à l’autre. Elle évolue ensuite en même temps que la situation des deux amants : le début est doux tout comme leur rencontre qui paraît d’abord émouvante, puis la musique s’agite lorsqu’Emma s’énerve contre Rodolphe, qui refuse de lui donner de l’argent. L’hésitation, les vertiges et la colère sont ainsi des thèmes pouvant être reflétés par la musique. »

Les couleurs

« - Emma est en noir pour symboliser sa douleur, sa déception mais également sa mort future puisque son idée de suicide surgira juste après avoir quitté Rodolphe (c’est-à-dire après le passage représenté).
- Rodolphe porte quant à lui du bleu afin de symboliser la mélancolie d’Emma, ses rêves infinis, mais aussi car la couleur bleue est associée à de nombreux moments-clés d’Emma, notamment lorsqu’elle commet un adultère avec Rodolphe dans un passage précédant l’extrait représenté. »

Les mouvements des corps

Les retrouvailles entre Emma et Rodolphe

« - Le début du passage correspond au court moment précédant la rencontre des deux amants : Emma, hésitante, marche vers le domicile de Rodolphe jusqu’à ce que « ses forces [ne] l’abandonn[ent] ». Ce mouvement d’affaiblissement est ainsi représenté au début de la chorégraphie avant qu’Emma ne voie Rodolphe.
- Les deux amants sont ensuite face à face et effectuent des mouvements fluides afin d’évoquer leur rencontre. Ils se cherchent (ils s’éloignent et se rapprochent).
- Puis, vient après un dialogue entre Emma et Rodolphe fait de compliments réciproques hypocrites, lesquels sont représentés par des mouvements en miroir inversés. (« Comment voulais-tu que je vécusse sans toi ! »)
- Une fausse intimité s’installe alors entre les amants, juste avant qu’Emma « [n’]éclat[e] en sanglots ». Nous avons choisi de représenter ce sanglot par le mouvement de repli qu’effectue Emma avant de tomber au sol. »

La demande d’aide financière d’Emma rejetée par Rodolphe

« - Emma demande alors de l’argent à Rodolphe (véritable motif de sa visite), ce qui est représenté par la main tendue d’Emma qui symbolise ainsi sa quête. Rodolphe, refusant sa demande, effectue un slide et s’éloigne d’Emma.
(« Tu vas me prêter trois mille francs ! [...] Je ne les ai pas, chère madame. »)
- Emma demande à nouveau et sa colère commence à se manifester : elle reprend donc les mêmes mouvements de façon plus brève et rapide. Rodolphe refuse encore et s’éloigne progressivement. »

Vertige, confusion, désespoir et colère d’Emma

« - Emma, prise de vertiges, est abandonnée par son ancien amant (« Elle se trahissait, elle se perdait. »). Le porté qui s’accompagne d’une chute brutale exprime alors le jeu que mène Rodolphe dans le passage mais également dans sa relation en général avec Emma : en effet, il comble Emma d’affection et de compliments pour finalement la laisser tomber, il la déplace, la fait tourner en rond avant de l’abandonner.
- Emma s’énerve ensuite et lance des objets, ce qui est représenté lorsqu’elle s’agite autour de Rodolphe, tandis que Rodolphe reste insensible face à la colère de son ancienne amante.
(« répondait Rodolphe avec ce calme parfait »)
- Enfin, Emma repart « en trébuchant », ce que nous avons représenté par les mouvements de chute et de repli à la fin, lorsqu’elle quitte Rodolphe. Rodolphe quant à lui reprend les mouvements qu’il a effectués au début afin de symboliser son recommencement, son départ pour de nouvelles conquêtes. »

Les mouvements de caméra

« - Plans d’arrachement pour mettre en avant les moments importants et la douleur d’Emma.
- La caméra effectue un mouvement vers le sol à la fin de la vidéo afin de symboliser la chute - dans tous les sens du terme - d’Emma.
- La vidéo s’arrête sur une couleur bleue qui symbolise l’illusion éternelle et la mélancolie d’Emma. »

Lyc�e Fran�ois Truffaut
Copyright © 2012-2018 Lycée François Truffaut | Mentions légales
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0